Qu’est-ce que la maladie rénale et quels sont ses symptômes ?

Les calculs rénaux (KD) sont une affection dans laquelle des calculs se forment dans les reins. Cela peut être dû à un déséquilibre dans l'organisme entre les substances dissoutes dans l'urine, telles que le calcium, l'oxalate et l'ammonium. Les calculs peuvent être fabriqués à partir de divers matériaux, notamment du calcium, des oxalates, des phosphates et des urates.

Les signes de PCD peuvent varier en fonction de la taille et de l'emplacement des calculs. Ceux-ci peuvent inclure des douleurs lombaires, de la diarrhée, des nausées, des maux de tête, de la fièvre, de l’hypertension artérielle et des problèmes pour uriner. Dans de rares cas, des problèmes plus graves tels qu’une infection rénale, une insuffisance rénale et une anémie peuvent survenir.

Article créé Dr. OLEG KORJYKOV PAVLIUK pendant la modération Dr Urologue. JOSÉ ANTONIO QUEIPO

Calculs rénaux ou néphrolithiase. Types de calculs rénaux, diagnostic et traitement. Comment prévenir les calculs rénaux.

Types de calculs rénaux : causes et conséquences

 

Les reins sont un organe important pour filtrer et éliminer les excès de l’organisme. Cependant, des calculs rénaux peuvent parfois se former. Cela peut entraîner de graves conséquences sur la santé. Dans cet article, nous examinerons les types de calculs rénaux, leurs causes et leurs conséquences. Les calculs rénaux peuvent être de différentes tailles et constitués de différentes substances. Ils peuvent provenir du calcium, des phosphates, de l'ammonium, des urates ou d'autres substances. Les pierres peuvent être petites ou assez grosses.

Des calculs rénaux peuvent survenir en raison de niveaux déséquilibrés de substances dans le sang. Par exemple, lorsque les taux de calcium ou de phosphate sont élevés dans le sang, des calculs peuvent se former. Des calculs peuvent également apparaître en raison d’un manque d’eau ou d’une indigestion. La lithiase peut entraîner de graves conséquences. Ils peuvent entraîner des douleurs, du sang dans les urines, des infections, une diminution de la fonction rénale et même une perte rénale complète. Les calculs peuvent également provoquer une congestion, pouvant entraîner des infections.

Oxalate de calcium

L'oxalate de calcium est une substance généralement présente dans l'urine en petites quantités. Cependant, lorsque les niveaux d’oxalate de calcium deviennent trop élevés, il existe un risque de développer des calculs rénaux.

Il existe deux principaux types d’oxalate de calcium : le monohydraté et le dihydraté. Oxalate de calcium monohydraté représente environ 55% de toutes les pierres, et dihydraté – environ 18%.

Monohydrate Oxalate de calcium  apparaît généralement dans des conditions d'hyperoxalurie et de faible rapport calcium/oxalate. Rein médullaire spongieux prédispose également au développement de ce type de calculs rénaux. Observée au microscope sous la forme d'une plaque de calcium - la plaque de Randall déposée dans le tissu interstitiel de la papille rénale.

Calculs rénaux ou néphrolithiase. Types de calculs rénaux, diagnostic et traitement. Comment prévenir les calculs rénaux.

 

Oxalate de calcium dihydraté survient généralement avec une hypercalciurie et un rapport calcium/oxalate élevé. Le rein médullaire spongieux prédispose également à ce type de calculs rénaux. La plaque de Randall est observée au microscope sous la forme d'une plaque de calcium déposée dans le tissu interstitiel de la papille rénale.

Calculs rénaux ou néphrolithiase. Types de calculs rénaux, diagnostic et traitement. Comment prévenir les calculs rénaux.

Les raisons de la formation de calculs contenant de l'oxalate de calcium peuvent varier. Un facteur peut être une augmentation des niveaux de calcium dans l'urine. Cela peut être dû à certaines maladies telles que l’hyperparathyroïdie ou à une consommation élevée d’aliments riches en calcium.

Un autre facteur de risque réside dans les niveaux élevés d’oxalate dans l’urine. L'oxalate peut être obtenu à partir d'aliments tels que les épinards, la rhubarbe, le poisson et certains fruits et légumes. Il peut également se former dans l’organisme sous forme de produit métabolique. Certaines personnes peuvent être prédisposées à développer des calculs rénaux en raison de facteurs héréditaires. De plus, le risque de développer des calculs rénaux augmente si vous souffrez d'autres maladies, telles qu'une maladie de la vésicule biliaire ou une insuffisance rénale.

Le traitement des calculs rénaux peut inclure une modification de votre alimentation, une augmentation de votre apport hydrique et l'utilisation de médicaments qui peuvent aider à briser les calculs ou à prévenir leur formation.

Acide urique

L'acide urique est un produit métabolique des bases puriques, présentes dans de nombreux aliments, notamment la viande, le poisson, le fromage et les noix. Normalement, l'acide urique est excrété par le corps par les reins, mais s'il est en excès, il peut cristalliser et former des calculs. Les calculs peuvent obstruer les voies urinaires et provoquer des douleurs intenses, ainsi que des problèmes urinaires et des infections des voies urinaires.

Cela explique pourquoi les calculs rénaux se développent souvent chez les personnes ayant des taux élevés d'acide urique dans le sang. Cette condition est appelée hyperuricémie et peut être causée par une mauvaise alimentation, l’obésité, une prédisposition génétique et diverses maladies, dont la goutte, une maladie associée à la formation de cristaux d’acide urique dans les articulations.

Une hyperuricosurie, un faible pH urinaire et une rétention urinaire sont également notés. Certaines conditions médicales, telles que la résistance à l'insuline/le diabète de type 2 ou l'hyperplasie bénigne de la prostate, prédisposent à ce type de calculs rénaux. NOUS AVONS D'AUTRES ARTICLES SUR L'ACIDE URIQUE

Calculs rénaux ou néphrolithiase. Types de calculs rénaux, diagnostic et traitement. Comment prévenir les calculs rénaux.

Pour prévenir les calculs rénaux et réduire le taux d'acide urique dans le sang, il est recommandé de suivre un mode de vie sain, notamment de bien manger, de boire suffisamment de liquides, de ne pas boire trop d'alcool et de surveiller votre poids et votre niveau d'activité physique. Il est également important de passer des examens médicaux réguliers et de surveiller la santé de vos reins.

Si vous présentez des facteurs de risque de développement de calculs rénaux, notamment des taux élevés d'acide urique dans le sang, vous devriez consulter un médecin et surveiller votre état de santé. Votre médecin peut vous prescrire un traitement comprenant des médicaments, un régime alimentaire et d'autres méthodes visant à réduire les taux d'acide urique dans le sang et à prévenir la formation de calculs rénaux.

Pour résumer, on peut dire que la relation entre l’acide urique et les calculs rénaux est très étroite. La réduction des taux d'acide urique dans le sang peut aider à prévenir le développement de cette maladie et à réduire le risque de complications. Par conséquent, vous devez faire attention à votre santé et ne pas ignorer les problèmes associés aux reins et aux voies urinaires.

struvite

La struvite est un mélange de phosphate d'ammonium et de magnésium qui se forme dans les reins en présence de certains facteurs. Ce mélange peut provoquer le développement de calculs rénaux. Ce type de lithiase, qui n'est détecté que pour les infections des voies urinaires et des bactéries capables de produire de l'uréase.

Cela peut être dû à une insuffisance rénale, à la présence d'un excès de phosphates et d'ammonium dans le sang, ainsi qu'à la présence de magnésium dans les urines. En présence de ces facteurs, la struvite commence à cristalliser dans les reins, formant de petits calculs. Au fil du temps, ces calculs peuvent croître et devenir volumineux, entraînant le développement de calculs rénaux.

 

Calculs rénaux ou néphrolithiase. Types de calculs rénaux, diagnostic et traitement. Comment prévenir les calculs rénaux.

Les symptômes des calculs rénaux peuvent varier en fonction de la taille et du nombre de calculs. L’un des symptômes les plus courants est une douleur aiguë dans le bas de l’abdomen, qui peut irradier vers les voies urinaires. Vous pouvez également ressentir des allers-retours fréquents aux toilettes, des douleurs intenses en urinant, du sang dans les urines et même une rétention urinaire aiguë.

Diverses méthodes sont utilisées pour diagnostiquer les calculs rénaux, notamment l'échographie et la tomographie aux rayons X. Le traitement peut varier en fonction de la taille et du nombre de calculs, ainsi que de l'étendue de la maladie.

Pour prévenir les calculs rénaux, vous devez surveiller votre santé, bien manger, boire suffisamment d'eau et vous soumettre à des examens médicaux réguliers. Si vous présentez des symptômes, vous devriez consulter un médecin pour un diagnostic et un traitement.

Il est important de rappeler que la struvite est une maladie grave qui peut entraîner diverses complications, notamment une maladie rénale chronique. Par conséquent, si des symptômes apparaissent, vous devez consulter un médecin.

Hydroxyapatite et brushite.

L'hydroxyapatite est un composé cristallin composé de calcium, de phosphate et d'hydroxyde. C'est un constituant majeur des os et des dents, mais il peut également se former dans l'urine, surtout si les taux de calcium urinaire sont élevés. Les cristaux d'hydroxyapatite peuvent être petits et mous ou gros et durs, ce qui peut entraîner la formation de calculs rénaux.

Le phosphate de calcium dihydraté se forme lors de l'hypercalciurie, ainsi que hyperparathyroïdie primaire.

Calculs rénaux ou néphrolithiase. Types de calculs rénaux, diagnostic et traitement. Comment prévenir les calculs rénaux.

La brushite est un autre type de cristal qui se forme dans l’urine. Il est composé de magnésium, d'ammonium et de phosphate et se forme généralement dans l'urine acide. Les cristaux de brushite sont généralement de forme rhombique et peuvent être très durs et coupants, ce qui peut entraîner de graves problèmes de santé.

Le traitement des calculs rénaux peut inclure des médicaments, un régime alimentaire et une augmentation de l'apport hydrique. Cependant, dans certains cas, une intervention chirurgicale peut être nécessaire pour retirer les calculs.

L’un des nouveaux traitements contre les calculs rénaux est l’utilisation de l’hydroxyapatite comme complément alimentaire. L'hydroxyapatite peut lier les phosphates dans l'urine, empêchant ainsi la formation de cristaux et de calculs. Cette méthode de traitement est encore au stade de la recherche, mais a déjà montré une certaine efficacité dans le traitement des calculs rénaux.

Le phosphate de calcium

Les pierres de phosphate sont fabriquées à partir de kabapatite mélangée à un autre phosphate de calcium. Ce type de calculs rénaux apparaît avec une hypercalciurie, des infections des voies urinaires, un rein médullaire spongieux, une acidose tubulaire rénale, le syndrome de Sjögren.

Le rein en éponge médullaire est une maladie génétique qui entraîne une altération de la fonction rénale. Chez les personnes atteintes d’un rein en éponge médullaire, la formation de calculs rénaux constitue souvent un problème grave. Dans ce cas, le phosphate de calcium peut être l’un des principaux composants des calculs. De plus, les personnes atteintes d'un rein en éponge médullaire peuvent avoir un métabolisme du phosphore altéré, ce qui peut entraîner des taux élevés de phosphate de calcium dans le sang.

 

Calculs rénaux ou néphrolithiase. Types de calculs rénaux, diagnostic et traitement. Comment prévenir les calculs rénaux.

La gestion des taux de phosphate de calcium dans le sang peut jouer un rôle important dans la prévention des calculs rénaux chez les personnes atteintes d'un rein en éponge médullaire. L’alimentation est un moyen de contrôler les niveaux de phosphate de calcium dans le sang. Limiter votre consommation d'aliments riches en phosphate de calcium, tels que les produits laitiers, les œufs, le poisson, les noix et autres, peut aider à gérer les taux sanguins de ce minéral.

Une autre façon de gérer les niveaux de phosphate de calcium dans le sang consiste à prendre des médicaments tels que des chélateurs de phosphate. Ces médicaments fixent le phosphate dans les intestins, entraînant une diminution des taux de phosphate de calcium dans le sang. L'utilisation de tels médicaments peut aider à prévenir la formation de calculs rénaux et le développement d'une insuffisance rénale.

Cystine

La L-cystine et les calculs rénaux constitués de cet acide aminé ne se forment qu'en présence d'une maladie génétique autosomique récessive (Cystinurie).

La cystinurie est une maladie génétique rare causée par un trouble du métabolisme de la L-cystine. Il s’agit d’une maladie autosomique récessive héritée de parents porteurs de gènes porteurs. La cystinurie survient lorsque les reins sont incapables de retenir la L-cystine dans l'organisme, ce qui entraîne son excrétion dans l'urine. La cystinurie peut entraîner de graves complications et problèmes de santé. L'un des principaux symptômes de la cystinurie est la formation fréquente de calculs rénaux. Les calculs peuvent entraîner des douleurs dans le bas du dos, des douleurs abdominales aiguës et des mictions douloureuses.

 

Calculs rénaux ou néphrolithiase. Types de calculs rénaux, diagnostic et traitement. Comment prévenir les calculs rénaux.

Diagnostic des calculs rénaux : quelles méthodes utiliser ?

Le diagnostic des calculs rénaux comprend l'utilisation de diverses méthodes de diagnostic. Les principales méthodes de diagnostic des calculs rénaux comprennent les analyses de sang et d'urine, l'échographie, la tomodensitométrie et la radiographie.

Des analyses de sang et d'urine permettent au médecin de déterminer les niveaux de calcium, ainsi que d'autres indicateurs associés aux calculs rénaux. Une échographie permet au médecin de voir des calculs dans les reins et les uretères. Les tomodensitogrammes et les imagerie par résonance magnétique permettent au médecin de visualiser les reins et les uretères en 3D. Les radiographies permettent au médecin d'examiner les os et de déterminer s'ils sont affectés par des calculs.

Toutes ces méthodes de diagnostic des calculs rénaux aident le médecin à diagnostiquer correctement et à prescrire le traitement approprié.

Traitement des calculs rénaux : quelles méthodes utiliser ?

Les calculs rénaux sont l’une des maladies rénales les plus courantes. Cela se produit en raison de l’accumulation de calculs et de dépôts dans les reins, ce qui peut entraîner des maladies et même une perte rénale complète. Le traitement des calculs rénaux dépend du type et de la taille des calculs, ainsi que de l'état du patient. Généralement, les méthodes suivantes sont utilisées pour traiter les calculs rénaux :

1. Traitement médicamenteux. Cette méthode est utilisée pour dissoudre les calculs et empêcher leur formation. Selon l'état du patient, le médecin peut prescrire des antibiotiques, des alpha-bloquants, des antiseptiques ou d'autres médicaments.

2. Traitement chirurgical. Cette méthode est utilisée lorsque les calculs sont trop gros pour être absorbés ou en cas de problèmes rénaux. Diverses méthodes sont utilisées dans le traitement chirurgical, notamment la chirurgie endoscopique, l'ablation des calculs par la vessie, la laparoscopie et autres.

3. Lithotripsie. Cette méthode est utilisée pour dissoudre les pierres à l’aide d’une onde de choc d’énergie. Il peut être utilisé pour dissoudre les calculs trop gros pour être dissous avec des médicaments.

4. Lithotripsie oligophrénique extracorporelle (ESWL). Cette méthode permet de dissoudre les calculs grâce à une onde de choc traversant la peau.

Calculs rénaux ou néphrolithiase. Types de calculs rénaux, diagnostic et traitement. Comment prévenir les calculs rénaux.

Comment prévenir les calculs rénaux : une bonne nutrition, des procédures régulières et d'autres conseils

La prévention des calculs rénaux peut être obtenue grâce à une alimentation appropriée, une routine régulière et d’autres conseils. Une bonne nutrition implique de boire suffisamment de liquides, principalement de l’eau. Cela aide à empêcher les sels minéraux et autres substances de se déposer dans les reins. Il est également recommandé de limiter la consommation d’aliments riches en sels minéraux, comme le sel, ainsi que d’aliments riches en graisses et en cholestérol.

Des traitements réguliers, comme la diathermie, peuvent aider à prévenir les calculs rénaux. Il s'agit d'une procédure au cours de laquelle le patient est invité à boire de grandes quantités de liquide pour éliminer les sels minéraux et autres substances des reins.

D’autres conseils qui peuvent aider à prévenir les calculs rénaux incluent une alimentation saine, la prise régulière de vitamines et de minéraux et des examens médicaux réguliers. Il est important de se rappeler que la prévention des calculs rénaux doit être réfléchie et continue.

Pour prévenir les calculs rénaux, vous devez surveiller votre taux sanguin, boire suffisamment de liquides, prendre des médicaments conçus pour dissoudre les calculs et surveiller votre alimentation.

 Dr. Oleg Korjikov

Réflexions de 2 sur « Почечнокаменная болезнь либо нефролитиаз. Виды камней в почках, диагностика и лечение. Как предотвратить появление камней в почках. »

  1. Guest dit :

    Merci à l'auteur de l'article pour les informations sur les calculs rénaux et leurs symptômes. Curieux de savoir quels traitements sont disponibles pour cette maladie et comment prévenir les calculs rénaux ?

  2. Guest dit :

    Merci à l'auteur de l'article pour les informations sur les calculs rénaux et leurs symptômes. Sur la base du matériel, je voudrais poser la question suivante : Quels facteurs peuvent provoquer la formation de calculs rénaux et quelles précautions peuvent être prises pour prévenir leur apparition ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site est protégé par reCAPTCHA et la Politique de confidentialité, ainsi que les Conditions de service Google s’appliquent.